Article proposé par : One Artisan le 12-07-2018

Construire un muret facilement

Vous souhaitez construire un muret ou une clôture pour préserver votre maison des regards indiscrets ou simplement pour habiller votre extérieur ?
Suivez nos conseils pour faire vous-même votre propre muret comme un(e) pro du BTP !!

Les outils pour construire son muret en parpaing

Le parpaing est généralement le matériau le plus utilisé pour son côté économique et esthétique. Vous pouvez cependant varier avec de la brique ou de la pierre.
Si vous voulez construire votre propre muret, il va d’abord falloir vous munir de tout le matériel nécessaire à cet effet.

Vous ne savez pas par où commencer ?

Voici LA liste du parfait maçon en herbe de One Artisan :


• Pour le tracé, l’aplomb et la découpe :

  • Gants de protection
  • Equerre de maçon
  • Niveau à bulle et fil à plomb
  • Mètre
  • Crayon gras
  • Cordex

• Pour préparer le mortier :

  • Bétonnière
  • Brouette
  • Bac à gâcher et pelle

• Pour monter les parpaings :

  • Blocs de béton, parpaings (blocs creux et blocs d’angle)
  • Truelle ronde
  • Taloche
  • Massette
  • Sceau de maçon
  • Serre-joint de maçon

Construire un muret en parpaing en quelques étapes

Avant d’entreprendre la construction d’un muret en parpaing, renseignez-vous des prévisions météo afin de ne pas devoir tout stopper et bâcher votre mur en cours de route !

[La météo n’étant pas toujours fiable, vous devez quand même prévoir une bâche au cas où, on ne sait jamais …]

1/ Délimiter l’emplacement et faire les fondations

  • - A l’aide de piquets, faire la délimitation de votre futur mur et y placer une cordelette Cordex reliée à chaque extrémité des piquets.
  • - Creusez les fondations de votre muret en effectuant une tranchée. Généralement un muret se construit avec un parpaing de 15 cm d’épaisseur.

Pour les murets dépassant 60 cm de hauteur, il conviendra d’effectuer un ferraillage des fondations et de couler du béton à l’intérieur pour stabiliser votre mur.

Toute fondation doit obligatoirement être ferraillé avec de la SC35 pour longrine-fondation. Dans la plupart des cas une fondation mesure 35-40 cm de large sur minimum 25cm de hauteur. Le béton doit être dosé à 350kg/m2. Attention pour les terrain argileux la fondation doit être en moyenne à 60cm dans le sol afin d’éviter les risques de gel et donc une fissuration précoce.

Tous les 5 à 7m prévoir des remontés pour les poteaux afin de rigidifier l’ensemble du mur. Celle-ci doivent être reprise à la fondation.


2/ Faire le mortier

Le mortier est constitué de ciment, sable et eau, il sert à la pose des parpaings et pour les joints. Vous pouvez faire votre mortier dans une brouette ou à l’aide de la bétonnière.

Nous vous conseillons d’utiliser la bétonnière qui vous fera gagner du temps et de l’énergie puisqu’elle mélange automatiquement tous les ingrédients !

3/ Réaliser des gabarits

A l’aide d’un tasseau et de deux clous, réalisez deux gabarits autour desquels sera placée une cordelette qui servira de repère. Accrochez le cordex sur l’extrémité des premiers parpaings et la tendre cela vous permet d’effectuer un mur droit.

4/ Faire un lit de mortier et poser les blocs de parpaing

Il faudra ensuite, déposer un lit de mortier (2-3cm d’épaisseurs) sur toute la longueur du muret.

Vous pouvez ensuite, passer à la pose des autres parpaings. Enfoncez les parpaings et collez-les bien entre eux.

Pensez à vérifier l’aplomb et le niveau à l’aide du niveau à bulles et le fil à plomb, pour ne pas avoir de mauvaise surprise avec un muret de travers et penché !

5/ Combler les joints

A l’aide du mortier déjà utilisé, comblez les joints entre les parpaings et lissez en la surface à l’aide d’une truelle.
Un mur bien lisse sera toujours plus facile à peindre ou à enduire par la suite !

6/ Passer au second niveau de parpaings

Déposez la seconde rangée de parpaings en débutant par les extrémités.

Aidez vous des deux gabarits placés précédemment et de la cordelette fixée.

Posez chaque bloc du deuxième niveau en quiconque avec les blocs du dessous. Les parpaings ne doivent pas être alignés !

[Point important : Lorsque qu’une rangée de parpaing se termine, il arrive souvent qu’un bloc soit trop large. Il faudra alors le découper afin de combler l’espace manquant.
Vous pouvez utiliser une massette pour casser votre parpaing en deux morceaux égaux ou non, cela dépendra de la partie à combler.]

Si vos calculs sont bon vous n’aurez pas à couper !

Et pour finir, laissez sécher plusieurs jours pour que votre mortier soit bien dur et étanche !

ATTENTION : Pas plus de 5 rangs par jour.

Poser une clôture sur un muret

Une fois votre muret finit vous pouvez l’habiller d’une clôture.
Cela donnera un aspect plus chaleureux à votre mur et vous fera gagner en hauteur !
Plusieurs types de clôtures panneaux ou grillages, s’offrent à vous (bois, alu, pvc…)
Différents types de poses sont possibles :
Pose à sceller au sol (poteaux de clôture enterrés dans le sol dans un bloc de béton).
Fixation sur muret et platines.

Construire un muret en pierres sèches

Si vous souhaitez construire un muret esthétiquement plus naturel, alors le mur en pierres sèches est une bonne solution.

Vous aurez besoin pour cela :

De la pierre de calcaire, de schiste ou granit (selon vos gouts).
Choisissez des pierres de tailles différentes pour caler les pierres entre elles plus facilement.
La solution la plus économique est d’acheter des pierres en vrac dans une carrière (à retailler soi-même).
Profitez de votre terrain s’il est riche en pierres naturelles, pour en récupérer une partie et donner une nouvelle vie à votre sol !
Vous pouvez également acheter des pierres d’origines locales chez un marchand mais cela reste plus couteux et moins naturel puisque les pierres sont calibrées.

Voici quelques conseils pour construire votre mur en pierres :

  • • Pour retailler les pierres munissez vous d’une chasse à pierre (burin) et d’une massette. Vous pouvez aussi utiliser un marteau pointu pour les casser en deux. Les pierres les plus plates vous aideront à former la première couche.
  • • Creusez les fondations (20 cm de profondeur) et tassez.
  • • Stabilisez votre mur en pierres en utilisant des petites pierres fines afin de solidifier votre mur.
  • • Afin de stabiliser encore plus votre muret de pierres, inclinez-le légèrement vers l’arrière. Aussi, nous vous conseillons de glisser une longue pierre qui traverse tout le mur sur sa profondeur (tout les 2 mètres) pour que votre mur soit très résistant.

Utiliser des blocs de soutènement

L’utilisation de blocs de soutènement ou à bancher peut s’avérer utile pour un terrain en pente ou pour habiller une partir de votre jardin.

Le principe de ces blocs emboitables, permet de soutenir la pression exercée par la terre afin de prévenir du glissement de terrain et des éboulements.

Ces blocs généralement en béton de pierre (n’existe pas), sont faciles à installer, vous pouvez les utiliser pour y mettre des plantes à l’intérieur (murs de soutènement végétalisés).

Il existe des blocs de soutènement en pierre, briques, béton …

A vous de varier selon vos envies pour un muret de jardin tendance et personnalisé