Article proposé par : One Artisan le 20-08-2018

Choisir le bon revêtement de sol pour sa terrasse

La terrasse c’est avant tout une extension de la maison : on y mange, on s’y détend, on y invite notre famille et nos amis. Elle donne du style au cadre de votre maison !


Bien souvent, lorsqu’on décide de créer une terrasse, que ça soit par un artisan de qualité ou par soi-même, celle-ci est réalisée pour une quinzaine d’années. C’est donc à ce moment précis qu’il faudra bien réfléchir sur le choix des matériaux de revêtement à utiliser. Il est important de se poser les bonnes questions (son utilité voulue, la fréquence d’utilisation, le nombre de personnes à accueillir…).

Les pavés : authentiques et robustes



Les pavés ou dalles, souvent en béton (teintés dans la masse ou non), est le revêtement le plus durable. Ce type de revêtement de sol est le plus ancien et utilisé depuis des décennies (retrouvé dans beaucoup de sites archéologiques !). Si vous choisissez des pavés ou dalles, il faudra penser au long terme car vous ne pourrez pas changer votre terrasse comme bon vous semble avant un certain moment…

Une multitude de teintes et de formes sont possibles. Préférez les pavés noirs ou gris pour un coté moderne ou de couleur pierre pour un peu plus de chaleur et de naturel. Les pavés peuvent être de finition lisse (mais pas glissants !) ou bosselée selon le rendu désiré, moderne ou rustique.
Ils sont posés sur chape maigre (mortier peu dosé en ciment) ou sur une dalle de béton. Vous pouvez choisir une terrasse de forme longue, rectangulaire ou carrée selon la disposition de votre maison. La pose doit être particulièrement soignée afin d’obtenir un résultat optimal et régulier, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un Paysagiste ou d’un Maçon pour effectuer ce type de pose demandant un certain savoir-faire.

La pierre : celle qui donne du caractère



La pierre se marie avec beaucoup d’aménagements extérieurs, mais plus particulièrement avec les maisons en pierre et les jardins naturels. Grès, pierre calcaire, marbre, ardoise… la pierre naturelle se décline en sous diverses variétés. La finition brute ou calibrée, irrégulière ou non dépendra de l’utilisation que vous désirez en faire (terrasses, piscine, entrée de garage…).

La pierre se patine avec le temps ce qui lui donne toujours un certain cachet ! La pierre naturelle est assez chère mais est anti-dérapante et très résistante. La pose s’effectue sur une dalle de béton ou sur des plots.

Pour les plus petits budgets, la pierre reconstituée (en béton et minéraux) peut amener à un effet de pierre naturelle. L’avantage est que ce type de pierre ne bouge et ne gèle pas avec le temps.

Le carrelage : classique et intemporel



Le carrelage extérieur a bien évolué : lames larges et chanfreinées, imitation bois, vieilli, blanchi, brut… de quoi nous faire perdre la tête !
Une règle obligatoire à prendre en compte : pensez à l’adhérence afin d’éviter les chutes.

L’avantage du carrelage est sa ténacité et sa résistance aux intempéries. Facile à entretenir, le carrelage est un bon compromis puisqu’il est également accessible au niveau de son prix (à partir de 15€ le m2). La pose du carrelage se fait traditionnellement par encollage (avec colle et joints) sur une dalle bétonnée et plane. Il est également possible d’effectuer une pose sur plots sans dalle de béton ni joints pour plus de facilité. Cette dernière méthode de pose est néanmoins dédiée à un carrelage épais.

Pour donner un style plus moderne à votre terrasse, optez pour du carrelage grès cérame !
Il habillera votre sol en donnant un joli effet de matière pour une imitation pierre, marbre ou ardoise. Vous pouvez optez pour une finition mate pour encore plus de design…
Afin de faciliter sa conservation et permettre un entretien plus facile, un imperméabilisant doit être appliqué. L’hydrofuge par exemple, permet à la pierre du carrelage d’être plus résistante aux intempéries, aux taches et aux chocs.

Le bois et le composite : effet chaleureux garantit



Le bois restera toujours le revêtement phare de la terrasse chaleureuse avec un effet naturel. Idéal pour les grandes terrasses en longueur, beaucoup de déclinaisons de bois et de gammes de prix s’offrent à vous.

Le pin : le pin est le bois le plus économique mais demande d’en prendre soin afin d’être préservé. Une lasure est la bienvenue ou vous pouvez le lasser vieillir et devenir gris au naturel. Si vous désirez la meilleure qualité de bois possible pour votre terrasse, choisissez un bois épais de classe 4 (traitement à coeur).

Le bois exotique : très esthétique et résistant aux intempéries et aux attaques d’insectes, ce type de bois est très lourd du fait de sa densité. Le bois exotique est plus onéreux mais beaucoup plus durable que les autres types de bois vendus sur le marché; il est imputrescible (ne pourri pas). L’entretien doit être réalisé régulièrement (environ tous les 2-3 ans).
Pour éviter que le bois ne soit grisâtre avec le temps, ajoutez-y un saturateur (huile de protection) une fois par an.

Le bois composite : ce matériau est constitué de résine et de fibre de bois. Le bois composite est une alternative à la déforestation. Facile d’entretien, il conserve ses couleurs d’origine, sans avoir recours à des produits d’entretien trop coûteux (huile ou vernis…).
Il résiste au chlore des piscines, à l’eau de mer salée, aux UV, aux champignons, aux termites et au pourrissement. Il permet surtout de garder un aspect bois et esthétique et sans contraintes d’entretien !

Le gazon synthétique : pour un esprit jardin verdoyant



Le gazon synthétique est idéal pour les amateurs de pelouse sans l’entretien qui va avec !
Pour une famille avec enfants, le gazon artificiel très confortable et doux, permet d’éviter les chutes trop violentes sur le sol.
Certains gazons synthétiques sont tellement de bonne qualité que l’on pourrait croire de loin à du vrai gazon…
Simple à poser et à entretenir, le gazon synthétique résiste très bien aux intempéries, s’il est de bonne qualité.

Il est constitué d’une trame (en dessous), celle-ci permet au faux gazon d’être solide et d’avoir une certaine durée de vie :

  • - La trame en latex est la plus courante et abordable
  • - La trame en polyuréthane est très résistante pour les écarts de températures et d’humidité
  • - La trame en polyéthylène est très adaptée pour les piétinements s’ils sont nombreux

La pose du gazon synthétique est très simple, il suffit de le dérouler et de couper l’excèdent.
Dégager les éventuels cailloux ou autre pouvant gêner la pose du rouleau de gazon et gare aux fissures à reboucher au préalable…
Pour vous aidez à fixer et à maintenir le rouleau aplati, utilisez de l’adhésif double face aux extrémités. Plus facile encore, il existe des dalles de pelouse déjà prédécoupées, elles sont généralement posées sur des caillebotis de bois ou sur un petit balcon.
Le poids du faux gazon est aussi très important à prendre en compte puisque plus il sera lourd et dense plus il sera résistant. L’idéal est un gazon artificiel au-dessus de 3kg/m3.
Pour l’entretien, un coup de râteau ou de balais suffit. Il peut aussi être nettoyé au jet d’eau avec un peu de javel ou mieux encore du savon noir…

Enfin, pour que le gazon artificiel ressemble à du vrai, il faudra faire attention à la hauteur et à la matière de ses fibres !